Laser veineux retrait fibre de la jambeChauffer la veine plutôt que l'arracher pour la détruire.

La suite logique du stripping ( et la fin )

On ne sait pas réparer une veine malade. Une veine d'un diamètre important, devenue variqueuse, provoque l'apparition d'effets néfastes pour les sujets porteurs de varices. On sait aussi que l'on peut supprimer des veines superficielles des jambes sans que cela n'entraîne de préjudice. En effet, pour la circulation sanguine, le système veineux est un système redondant et lors de la disparition d'une veine, d'autres prennent le relais. Au siècle dernier, ces idées ont conduit les chirurgiens vasculaires à proposer d'enlever les veines variqueuses avec les techniques dont ils disposaient. Ce fut la naissance du stripping, où comme son nom l'indique en anglais, la veine est arrachée.

L'apparition de l'endo-vasculaire

Schéma des veines des jambes
Depuis quelques dizaines d'années, la technologie a fait de grands pas en avant avec la miniaturisation des instruments, ainsi de nouvelles techniques ont permis d'introduire de petits cathéters dans pratiquement tous les organes du corps humain. Un des exemples le plus connus est celui de la coronarographie où des radiologues ont pu visualiser l'intérieur des artères du coeur humain. Les techniques endo-vasculaires se sont ainsi développées permettant des interventions de plus en plus légères pour les patients.

Pour détruire une veine, on peut la chauffer

La cautérisation est une méthode utilisée depuis plusieurs siècles pour détruire des tissus. Pour détruire une veine malade et ainsi traiter le patient, on peut aussi la chauffer. Il faut chauffer la veine varice suffisamment pour que les tissus perdent leur vitalité. Il faut bien sûr apporter la chaleur " là où il faut " de façon à détruire la varice sans que les tissus avoisinants en souffrent.Fibre laser pour laser endoveineux

Ablation thermique: résultante de l'association de ces différents principes pour supprimer les veines

Ainsi grâce à des méthodes endo-vasculaires, des phlébologues ont introduit un cathéter dans la veine varice et par ce cathéter ont fait monter une sonde qui va apporter à l'intérieur de la chaleur précisément à l'endroit à traiter. Toute source de chaleur susceptible d'être introduite dans un cathéter peut être utilisée.

Laser, Radiofréquence et vapeur d'eau

Le laser a été le premier mis à contribution, en effet, avec les moyens modernes, il est assez facile de guider cette lumière intense dans des fibres optiques suffisamment fines pour être introduite dans une veine variqueuse.

Une autre méthode consiste à chauffer l'intérieur de la veine avec un courant électrique, soit ce courant fait chauffer une résistance comme il fait chauffer le filament d'une ampoule électrique, soit ce sont des vibrations ioniques induites par un courant de radiofréquence qui provoquent l'échauffement de la paroi veineuse.

varices ablation thermique par vapeur

 

Enfin, on peut également utiliser la vapeur d'eau. Née il y a 6 ans, cette technique est encore peu développée. La chaleur est délivrée dans la veine, au bout d’un catheter, sous forme de pulses de vapeur d’eau, à une température de 120 degrés et à une pression de 6 bars.

 

 

 

Illustrations : Biolitec - Cermavein

Procédure Laser de traitement endo-veineux des varices

 

 

Animation Radio-Fréquence procédé FAST

 

 

Animation Vapeur procédé Cermavein

 

 

Références :

EMC 2015 : Traitement des varices des membres inférieurs en 2015 : le présent et l’avenir