Congrès SFP décembre 2014Fiches informations Patients

Information patients et consentement, les conseils de l’assureur

N. Gombault

Directeur général du sou médical – Groupe MACSF

Paris

L’information doit porter sur 8 points :

  • L’état de santé du patient
  • Son évolution prévisible si le patient refuse les soins
  • Les différentes investigations, traitements ou actions de prévention proposés
  • Leurs alternatives
  • Leur utilité et leur urgence éventuelle
  • Leurs conséquences, leurs risques fréquents ou graves normalement prévisibles
  • Les précautions générales et signes d’alerte
  • Le coût et les modalités de prise en charge
Gombault-conseils-de-l-assureur
Congrès SFP décembre 2014Fiches informations Patients

Information et consentement du patient en phlébologie

B. Chiche

Paris

DE LA COURTOISIE ET DU BON SENS A LA CONTRAINTE

Quoi de plus naturel que d’informer son patient de la nature de sa maladie et de son évolution, des différents traitements et de leurs  conséquences et risques.

Cela relève du bon sens, de la courtoisie et de la nécessaire confiance entre le praticien et son patient.

Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Chiche-INFORMATION-PATIENTS-ET-CONSENTEMENTS

Congrès SFP décembre 2014

Varices post thrombotiques, données épidémiologiques

J.P. Galanaud

Montpellier

Syndrome post-thrombotique = La plus fréquente des complications des thromboses veineuses profondes des membres inférieurs

  • 20-40% après TVP Proximale à 2 ans
  • 5-10% de SPT sévère

Non mortel mais…

  • Morbidité importante avec impact sur QALY
  • Coûteuse

Nombreuses incertitudes épidémiologiques

  • Fréquence au delà de 2 ans
  • Risque de SPT après TVP distale
  • Facteur de risque de SPT sévère
  • Et… risque de développer des varices après une TVP
  • Nombreuses incertitudes épidémiologiques
Galanaud-Les-varices-post-thrombotiques-existent-elles

Congrès SFP décembre 2014

Mise au point sur la place de la compression médicale dans la prévention et le traitement de la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs

Mise au point sur la place de la compression médicale dans la prévention et le traitement de la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs

C Garon-Mollard

Chamalières

Lire la suite… « Mise au point sur la place de la compression médicale dans la prévention et le traitement de la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs »
Congrès SFP décembre 2014

Est il raisonnable de traiter les veines des mains dans un but esthétique ?

M. VALSAMIS

Cabinet privé des maladies veineuses
Athènes, Grèce

L’aspect dilaté et tortueux des veines superficielles dorsales est une composante majeure du vieillissement
de la main. Le rajeunissement de la main est une demande croissante des patients depuis une dizaine
d’années. Une étude a en effet montré que le seul aspect des mains permettait une évaluation fiable
de l’âge. La correction de la trop grande visibilité des veines est même apparue la meilleure voie pour
redonner un aspect plus jeune. Ces veines dilatées ne sont pas des varices : il n’y a pas de reflux.
D’autre part,

Lire la suite… « Est il raisonnable de traiter les veines des mains dans un but esthétique ? »
Congrès SFP décembre 2014

Est-il raisonnable de ne pas porter de bas de compression après sclérothérapie ou en été ? Résultats d’une enquête de pratique sur la sclérothérapie et compression après sclérothérapie en France

 V. TRIPEY (1), J-M. MONSALLIER (2), R. MORELLO(3), C. HAMEL-DESNOS(1)

(1) Hôpital Privé Saint-Martin, Médecine Vasculaire – Caen ; France
(2) Médecine vasculaire – Alençon ; France
(3) Laboratoire de Biostatistiques, Centre Hospitalier Universitaire de Caen ; France

Mots clés : sclérothérapie, compression
Key-words: sclerotherapy, compression

En quelques décennies, la sclérothérapie a bénéficié d’évolutions importantes avec notamment l’apport
de l’échoguidage et de la mousse.
La compression après sclérothérapie, au même titre qu’après chirurgie, est codifiée et recommandée
dans un rapport de la HAS (Haute Autorité de Santé) datant de 2010.

Objectif de l’enquête
Évaluer les habitudes des médecins vasculaires

Lire la suite… « Est-il raisonnable de ne pas porter de bas de compression après sclérothérapie ou en été ? Résultats d’une enquête de pratique sur la sclérothérapie et compression après sclérothérapie en France »
Congrès SFP décembre 2014

Evaluation de la plaie et choix du pansement

P. TOUSSAINT

Bordeaux

L’évaluation de la plaie et une étape fondamentale de la prise en charge d’un patient porteur d’un
ulcère de jambe. Un examen visuel, une évaluation planimétrique et une exploration du fond de la
plaie fournissent des éléments orientant le diagnostic étiologique, le diagnostic de gravité, le pronostic
de la lésion. Le choix du pansement et du soin est orienté par l’évaluation colorielle de la lésion, mais
également par l’analyse de la peau péri lésionnelle.

Traitements locaux et techniques innovantes

La prise en charge locale d’un ulcère répond à un ou plusieurs des objectifs suivants : la détersion,
la prolifération de tissu de granulation et l’épidermisation. Les techniques de cicatrisation dirigée ou
«spontanée» utilisent des pansements qui ont pour but de maintenir un milieu humide propice à la
cicatrisation et de limiter le risque infectieux. Des techniques innovantes permettent d’accélérer
le processus de cicatrisation dans des indications précises : la thérapie par pression négative,
l’électrostimulation, la larvothérapie. Ces différentes techniques seront évoquées.

Lire la suite… « Evaluation de la plaie et choix du pansement »
Congrès SFP décembre 2014

Ehler-Danlos et traitement par Radiofréquence de veine saphène : cas clinique

J. SAYS

Service de Médecine Vasculaire, Hôpital Européen Georges Pompidou,
Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, France
Clinique de l’Europe, 76100 Rouen

Vascular Ehlers-Danlos syndrome (vEDS) is a rare genetic disease exposing affected patients to lifethreatening
arterial and digestive accidents. These events typically begin in the early adulthood, and
repeat at unpredictable time intervals throughout the whole life. Superficial venous disease is common
in patients with vEDS and the presence of early-onset varicose veins even is a diagnostic criterion
of the disease. Surgical stripping of varicose veins is at high risk of life-threatening complications in
this population of patients. Consequently management of SVD is typically conservative (compression
therapy), despite the existence of validated, less traumatic and/or minimally invasive treatment options
of symptomatic SVD. We report here for the first time the successful treatment of both great and of the
left small saphenous veins in a patient with evolved and highly symptomatic SVD.

Lire la suite… « Ehler-Danlos et traitement par Radiofréquence de veine saphène : cas clinique »
Congrès SFP décembre 2014

Monitoring de la tension artérielle au cours de la sclérose mousse

G. ROSI, E. DIACO, E.GALATO

Centro AngioVascolare Europeo Perugia
Catanzaro Italia

La sclérose-mousse écho-guidée est devenue, depuis 15 ans, l’une des procédures qui ont contribué
à améliorer les conditions de vie de l’insuffisant veineux (variqueux, post-thrombotique et d’ulcère
veineux) dans le monde entier. L’objectif de cette étude est d’évaluer les modifications de la tension
artérielle et la fréquence cardiaque au cours de l’injection de 10 ml de mousse au niveau des veines
grandes et petites saphènes. Lire la suite… « Monitoring de la tension artérielle au cours de la sclérose mousse »

Congrès SFP décembre 2014

Chez quels patients et à quel moment proposer un traitement thrombolytique ?

M. RODIERE(1), C. MENEZ(2), P. CARPENTIER(2), F. THONY(1)

(1) Clinique Universitaire de Radiologie et d’Imagerie Médicale – (2) Clinique Universitaire de Médecine Vasculaire
CHU GRENOBLE

Dans le cadre des thromboses veineuses profondes proximales des membres inférieures, la fibrinolyse
est à réaliser le plus tôt et pour tous les patients. Cette phrase est à nuancer en connaissance de
cause. C’est-à-dire qu’il existe plusieurs manières de réaliser une fibrinolyse. En effet, quand on parle de
fibrinolyse, on pense tout de suite à la fibrinolyse par voie générale et aux complications hémorragiques
graves induites. Actuellement, cette utilisation ne devrait plus être proposée, car il existe d’autres moyens
de traitement in situ.

Lire la suite… « Chez quels patients et à quel moment proposer un traitement thrombolytique ? »
Congrès de la SFPCongrès SFP décembre 2014Espace Médecins PhlébologuesLa vie de la SFP

Epidémiologie des ulcères de jambe

A.-A. RAMELET

Clinique universitaire de dermatologie – Berne, Suisse

L’ulcère de jambe est une perte de substance chronique, d’étendue et de profondeur variable, siégeant
préférentiellement au tiers distal de la jambe, d’origine vasculaire (artérielle et/ou veineuse), trophique,
traumatique, infectieuse, tumorale, etc.

Épidémiologie descriptive
Dans le tiers-monde, la cause infectieuse prédomine, alors que dans les pays occidentaux, l’ulcère
veineux est le plus fréquent (80-90%, dont 15% sont mixtes, soit avec une composante veineuse et
artérielle). Contrairement à une idée trop répandue, près de la moitié des ulcères veineux est consécutive
à une insuffisance veineuse superficielle, et aurait pu être évitée par le simple traitement de la maladie
veineuse superficielle en temps utile.
L’épidémiologie des ulcères veineux est difficile à étudier, car nous avons affaire à un groupe terriblement
hétérogène. Comment incorporer dans une même entité un ulcère d’apparence veineuse survenant
chez un sujet jeune (potentiellement un Klinefelter, une drépanocytose…), un ulcère du sujet d’âge
moyen dans le contexte d’un syndrome post-thrombotique sévère ou d’une insuffisance veineuse
profonde primitive, et l’ulcère veineux d’un sujet âgé ? Curieusement les essais thérapeutiques ne
tiennent nullement compte de ces nuances. Les résultats publiés, qu’il s’agisse de traitements locaux
ou médicamenteux, ne sont donc guère fiables…
La prévalence de l‘ulcère veineux varie considérablement selon les auteurs, tendant à diminuer, malgré
le vieillissement de la population (prise en charge de la maladie veineuse, prévention et traitement des
thromboses veineuses profondes (TVP)).
Ainsi la prévalence de 1% d’ulcère de jambe dans la population générale, usuellement citée, est
certainement exagérée de nos jours. Dans l’étude de Bonn (population de 18 à 79 ans), la prévalence
de l’ulcère ouvert (C6) était de 0,1% et de l’ulcère cicatrisé (C5) de 0,6%. A l’inverse, les études portant
sur des sujets âgés révèlent une prévalence bien supérieure, allant jusqu’à 12,6% des sujets de plus de
70 ans dans un village de 4000 habitants en Suède.

Lire la suite… « Epidémiologie des ulcères de jambe »
Congrès SFP décembre 2014

Le traitement chirurgical des varices a-t-il encore un avenir ?

P. PITTALUGA
S. CHASTANET

Riviera Veine Institut
2 Bd Rainier III – MC-98000 Monaco

Introduction
Le traitement chirurgical par crossectomie stripping est concurrencé de façon croissante cette
dernière décennie par des techniques endoveineuses mini-invasives tel que radiofréquence (RF), laser
endoveineux (LEV) et échosclérose à la mousse (ESM), à tel point que les récents guidelines donnent un
niveau de recommandation supérieur à ces techniques, en raison d’une efficacité similaire avec moins
d’effets secondaires. De ce fait on constate aujourd’hui un très net recul de la pratique

Lire la suite… « Le traitement chirurgical des varices a-t-il encore un avenir ? »