Congrès SFP décembre 2014

Les études en faveur des Anticoagulants Oraux Directs dans la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs : le point

I. MAHÉ

Colombes

Ces dernières années ont vu l’apparition des nouveaux anticoagulants désormais appelés anticoagulants
oraux directs dans 2 indications que sont la fibrillation auriculaire et la maladie veineuse thromboembolique.
Les données concernant 4 molécules sont disponibles (dabigatran, rivaroxaban, apixaban, edoxaban),
ayant toutes les 4 atteint leur objectif de non infériorité sans majorer le risque d’hémorragie majeure.
Pour chacune de ces molécules, une AMM est demandée et/ou obtenue dans le traitement de la
thrombose profonde, avec un schéma de prescription qui lui est propre.
Les données des essais thérapeutiques seront présentées, avant d’aborder des aspects pratiques de la
prescription de chacune de ces molécules.

2-Mahe-Les-etudes-en-faveur-des-Anticoagulants-Oraux