hygiene et jambes lourdes
Les conseils qui vous sont apportés ont pour objectif de limiter ou diminuer vos symptômes, mais ne font pas régresser les varices constituées.

Ils visent en particulier à lutter contre l’hyperpression veineuse, souvent responsable de lourdeurs, sensations de jambes lourdes ou de gonflement des jambes, douleurs, accentuées le soir ou à la chaleur.

Cette hyperpression peut parfois provoquer un œdème veineux permanent ou apparaissant en fin de journée. Elle peut avoir un retentissement lymphatique, et on parle alors « d’insuffisance veinolymphatique ». Elle peut être favorisée par les positions statiques prolongées, debout ou assises. Certaines professions sont donc particulièrement exposées, surtout en présence d’une hérédité d’insuffisance veineuse.

Les règles d’hygiène de vie

Mesures visant à améliorer le retour de la circulation veineuse :

  1. de façon active, en faisant fonctionner la « pompe musculaire » du mollet : marche d’au moins 20 minutes par jour ; activité sportive régulière ; selon le type de profession, exercices en position assise, durant la journée, tels que mouvements de flexion-extension ou rotation des chevilles, pour mobiliser les mollets.
  2. de façon passive : la surélévation des pieds du lit est souvent conseillée, bien que son bénéfice réel ne soit pas démontré. Certains patients supportent mal cette position nocturne déclive, en particulier ceux souffrant d'impatiences ou de problèmes vertébraux.Lit incliné pour les jambes lourdes

L’exposition au soleil, ou à la chaleur de façon plus générale (bains chauds, sauna, etc..), a pour effet de dilater les veines ; il est déconseillé de favoriser ces situations ou de les répéter.

Nous conseillons d’éviter le port de chaussures à talons de plus de 5 cm (3 cm environ est une bonne hauteur de talon).

L’alimentation

Elle a peu d’effets directs sur les varices. Nous conseillons de boire de l’eau régulièrement, de manger équilibré avec un apport suffisant de fibres (fruits et légumes) pour éviter la constipation. Celle-ci favorise en effet les poussées hémorroïdaires, en augmentant la pression intra-abdominale lors des selles. Son influence sur les varices vulvaires ou sur les varices de jambes n’est, en revanche, pas démontrée (voir le plan national nutrition santé).

Les veinotoniques et la compression élastique

Veinotoniques et compression par bas élastiques sont également utilisés pour soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse. La compression élastique, sous forme de chaussettes, de bas ou de collants doit être une compression médicale, adaptée à votre cas.

Conseils pour les longs voyages

Lors des longs trajets en avion ou en bus, il est conseillé de bien s’hydrater, de porter une compression élastique et d’effectuer des mouvements pour faciliter la circulation veineuse (comme décrits précédemment). Selon les cas, les veinotoniques sont parfois utilisés.

Si vous avez des symptômes veineux, ces conseils peuvent vous aider, mais un bilan, comportant un écho Doppler veineux, est nécessaire pour que votre phlébologue puisse évaluer votre maladie et ajuster au mieux sa prise en charge.

 
Références :

Ameli-santé 2015 : Comment préserver le capital veineux de vos jambes ?